L’Italien est passé de l’ombre à la lumière en un week-end en remportant la course Supersport dès sa première participation, marchant ainsi dans les pas d’Álvaro Bautista qui en avait fait de même l’an dernier en Superbike. Après six années compliquées passées en Moto3 puis en Moto2, il a su rebondir de la meilleure des façons en se propulsant d’un coup aux avant-postes de sa nouvelle catégorie.

Arrivé en Moto3 en 2014, sur Mahindra, Andrea Locatelli avait connu une première saison difficile en ne marquant aucun point. Son passage sur Honda l’année suivante lui avait valu un léger mieux dans ses résultats, mais il avait vraiment fallu attendre 2016 pour le voir faire un bond au championnat et décrocher ses deux premiers podiums avec KTM.

Promu en Moto2 l’année suivante, il avait de nouveau eu des difficultés avant de considérablement progresser en 2018, année où nous l’avions rencontré pour présenter son parcours aux lecteurs de Paddock-GP. Malheureusement, le pilote italien n’était pas parvenu à passer le cap supplémentaire qui lui aurait permis de rouler aux avant-postes, et l’arrivée d’Enea Bastianini à ses côtés dans l’équipe en 2019 a précipité sa fin dans le team, son rookie de coéquipier ayant été immédiatement très rapide.

 

 

 

Pour autant, Locatelli a su rebondir dans l’équipe Championne du monde en Supersport cette saison et a montré ce week-end tout le potentiel qu’il n’était pas parvenu à véritablement dévoiler en Mondial. Toujours parmi les deux premiers aux essais, il a décroché la pole position samedi avant d’aller chercher la victoire ce dimanche, avec plus de cinq secondes d’avance sur ses adversaires expérimentés de la catégorie. Une belle revanche pour le numéro 55, qui peinait toutefois à réaliser sa performance à l’arrivée.

« Cela a été un week-end fantastique, je ne réalise pas encore totalement », a-t-il déclaré à GPOne. « Cela ne me semble pas encore réel d’avoir gagné car cela faisait quelques années que je ne gagnais plus et cela me manquait. La course a été difficile, principalement à cause des conditions car il faisait plus chaud que les jours précédents, et aussi en raison du flag to flag que je n’avais jamais fait. Je dois encore apprendre certaines choses, mais je pense avoir bien démarré [ma saison]. »

« Le package que j’ai à disposition est excellent, je me sens à l’aise sur la moto et je peux attaquer tout de suite. Nous n’avons pas commis d’erreurs jusqu’à présent et peut-être que je ne connais pas encore les limites, donc que nous pouvons surement être encore plus forts. Ce genre de victoires me fait du bien au moral. Je veux être prêt pour tout ce que l’avenir pourra me réserver. »



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Locatelli