La première manche du championnat WSBK a eu lieu et elle a donné les clés du classement général à un pilote Kawasaki. Jusque-là rien de surprenant, mais le pilote leader n’est pas celui que l’on attendait. Il s’agit d’Alex Lowes, le nouveau venu aux côtés du champion en titre Jonathan Rea. L’Anglais a su garder la tête froide dans trois courses chaudes et à rebondissements, comme cette panne d’essence de Razgatlioglu avec sa Yamaha qui a ruiné la fin de course de Loris Baz… La saison promet puisque Rea voudra vite corriger le tir tandis que Redding s’est avéré être la meilleure carte de Ducati.

Il faudra du temps à Honda pour prétendre au succès tandis que cette entame de campagne s’annonce comme un ménage à trois avec Kawasaki, Ducati et Yamaha. Il faudra aussi avoir les nerfs solides puisque les trois courses se sont jouées sur le fil, dans le dernier tour, et à coup de centièmes sur la ligne d’arrivée. Des qualités que s’est découvert un Alex Lowes au tempérament généralement fougueux. Le voilà premier leader du classement général.

Avec une victoire en course, une deuxième place et une quatrième position dans la Superpole Race, Alex Lowes quitte en effet le meeting d’ouverture de la saison de la Superbike World Cup 2020 à Phillip Island en tant que patron. Au passage, le frère jumeau de Sam engagé en Moto2 participe au Championnat du monde Superbike depuis 2014 et n’a remporté qu’une seule victoire en 166 courses en 2019. C’était avec Yamaha à Brno en 2018. Avec Kawasaki, le Britannique n’a eu besoin que de trois courses pour concrétiser à nouveau…

Lowes a terminé deuxième sur le podium samedi et a terminé quatrième de la course Superpole. La victoire dans la deuxième course Superbike a suivi. Avec 51 points, le pilote de 29 ans mène le championnat pour la première fois de sa carrière.

« La course Superpole a été importante. Mon départ a été mauvais, j’ai donc été d’autant plus surpris de finir quatrième. J’étais en bonne position pour la deuxième manche », a déclaré Lowes. « C’est un bon début avec Kawasaki. Je vais maintenant juste profiter de ce moment. »

Sur sa course de victorieuse de 22 tours, Lowes explique : « l’épreuve a été difficile. Johnny a donné le rythme devant et j’ai été bousculé plusieurs fois. Il y a eu un contact avec Toprak et Michael m’a aussi donné un coup de coude. C’est pourquoi je me suis retenu et je me suis efforcé de rester cool », a expliqué le pilote Kawasaki. « Je voulais juste être capable de me battre pour la victoire. Ma moto était très rapide, j’ai pu dépasser plusieurs fois en ligne droite. J’ai fait de mon mieux et heureusement ça a été suffisant cette fois. »

« Pendant les essais hivernaux, je n’avais pas une très bonne idée de la Kawasaki, donc c’est toujours un peu différent le week-end de course », raconte Lowes à Speedweek. « Johnny a développé la ZX-10RR avec son équipe au fil des années, cela fonctionne très bien. C’est donc à moi de m’adapter à la moto et non l’inverse. Avec la Kawasaki, il est plus facile pour moi dans la course de dépasser même dans des situations moins bonnes. C’est la différence avec la Yamaha et ça me donne plus de confiance pour continuer comme ça. »

Le prochain rendez-vous aura lieu du 13 au 15 mars au Qatar sur un tracé de Losail que les MotoGP vont utiliser le week-end prochain pour lancer à leur tour leur campagne…

 

 

 

Classement Championnat WSBK après Phillip Island :

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Lowes