Ce matin, dès l’ouverture de la séance à 10 heures, 18 pilotes prenaient la piste (à 36°) pour cette unique journée d’essais MotoGP à Brno .

Ils avaient à leur disposition un nouveau pneu avant Michelin basé sur le profil essayé à Barcelone et sur lequel vous trouverez plus d’informations ici.

Comme à son habitude, Valentino Rossi n’était pas attendu avant la fin de matinée, alors qu’à l’inverse, l’absence de Maverick Vinales a été remarquée, même si le pilote Yamaha avait prévenu hier de cette possibilité, souffrant du bras après sa chute en début de Grand Prix : « cela dépendra de comment je serai en me réveillant demain, après la chute. Nous verrons bien ».

Après avoir brillamment couru hier lors de la coursex, Jorge Lorenzo a tout de suite établi la référence provisoire lors de son deuxième tour lancé, en réalisant 1’55.609 tandis qu’on roulait en 1’56 sur les autres motos.

Valentino Rossi faisait son apparition peu avant 11 heures avec son casque des essais hivernaux, au moment où Jack Miller pliait provisoirement bagages après avoir effectué seulement 13 tours. Le pilote australien a en effet connu un problème technique sur sa 2e moto et ne souhaitait pas ajouter des kilomètres au moteur monté sur sa moto numéro un.

Derrière Jorge Lorenzo, Danilo Petrucci progressait tour après tour jusqu’à s’approcher à 1 dixième du meilleur temps du pilote majorquin, et les deux hommes menaient de concert le classement quand, à midi, Cal Crutchlow réussissait intercaler sa Honda entre les 2 Ducati « usine ».

Le pilote Honda se plaint toujours de ne pas avoir à sa disposition le bras oscillant en carbone, alors que c’était le cas pour Stefan Bradl ce week-end.

Chez Honda, on fait aujourd’hui rouler Hiroshi Aoyama sur la moto de Stefan Bradl…

Chez KTM, après les blessures de Mika Kallio et Pol Espargaro, il n’y a évidemment que Bradley Smith en piste. La situation n’est pas facile chez les oranges, à la veille de leur Grand Prix à domicile, d’autant que Pol Espargaro ne sera pas remplacé au Red Bull Ring…

A 12h25, Andrea Dovizioso prenait la direction des opérations, en 1’55.517.

Une demi-heure plus tard, Johann Zarco réalisait le troisième temps, à 0,169 seconde du vainqueur du Grand Prix de la République Tchèque. Dans la foulée, il améliorait encore, en 1’55.576, à comparer avec sa qualification en 1’55.221, et s’emparait de la deuxième position provisoire.

Un peu avant 16h00, sur une piste alors à 48°, Marc Marquez s’emparait du commandement. Le pilote Honda disposait de deux motos supplémentaires, en plus de ses machines habituelles. L’une comporte un ensemble selle-réservoir en carbone non peint, l’autre n’est pas peinte du tout, comme celle d’Hiroshi Aoyama…

Une demi-heure plus tard, c’était au tour de Dani Pedrosa de prendre le flambeau, en 1’55.399.

10 minutes avant la fin de séance, on pensait les choses acquises mais c’était sans compter sur les dévoreurs de bitume que sont Marc Marquez et Johann Zarco !

Le premier s’impose finalement en 1’55.209 avec 77 tours au compteur (soit la distance de près de 4 Grands Prix !), 133 millièmes devant le pilote Tech3 qui, lui, a parcouru 71 tours.

Valentino Rossi a essayé une nouvelle solution aérodynamique en toute fin de journée et, pour l’anecdote, a terminé celle-ci 7 minutes après la fin officielle, en effectuant 3 tours supplémentaires alors que les feux étaient rouges: motivation, quand tu nous tient…

Les pilotes vont maintenant se diriger vers le Red Bull Ring alors que les premiers retours concernant le nouveau pneu avant Michelin ne sont pas vraiment excellents…

Classement du test MotoGP à Brno:



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3, Repsol Honda Team