En 2008, ils étaient séparés par un mur symbolique et aujourd’hui, ils seraient presque inséparables. Ainsi sont les relations entre Valentino Rossi et Jorge Lorenzo que la compétition et la vie ont fini par rapprocher. Finies les tensions qui ont duré jusqu’en 2015, lorsque le Majorquin avait estimé après l’incident de Sepang avec Marc Marquez que son illustre équipier méritait une sanction exemplaire. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et le Majorquin de 32 ans a pris sa retraite… Alors que le Doctor, à 41 ans passés, poursuit sa route. Les voilà réunis sous l’auvent Yamaha avec des objectifs différents…

Chez Yamaha, il y a quelque chose de changer. Le coup de maître sur le marché des transferts produit son effet. Valentino Rossi s’est résolu à l’idée de perdre sa place au sein du team officiel au profit de Fabio Quartararo fidélisé, avec tout de même l’assurance d’une moto d’usine au sein du team satellite Petronas s’il souhaitait poursuivre sa carrière.

Dans le même temps, Jorge Lorenzo est revenu au bercail d’Iwata avec le statut de pilote test et s’est montré disponible pour le Doctor lors des tests pour la mise au point, tout en suivant de près Fabio Quartararo. Un trio qui paraît soudé alors que le quatrième larron Maverick Viñales semble un peu à part. Mais avec l’idée d’être le taulier.

Sur ce rapprochement avec Jorge Lorenzo, l’homme de Tavullia a précisé : « Jorge est quelque chose comme un coach supplémentaire pour moi. Il m’a donné des conseils et expliqué différentes options de mise au point. Avoir Jorge dans les stands et sur le circuit est important. » Vale termine : « c’est un peu étrange de voir Jorge en civil alors que je suis en combinaison de course. Mais c’est cool et je vois qu’il est vraiment très concentré sur son travail. »

A tel point qu’il sera du Grand de Catalogne comme compétiteur invité. De quoi affermir ou distendre cette nouvelle relation lorsque les trajectoires se croiseront pour une place ou un chrono ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP