Comme à notre habitude, cet article sera actualisé en permanence tout au long de cette troisième et dernière journée de test de la saison 2020 à Sepang.

Cette dernière se déroulera de 3h00 à 11h00, heures françaises.

Si l’une des surprises de la première journée de tests à Sepang avait été la position flatteuse de l’Aprilia d’Aleix Espargaro, la journée intermédiaire était placée en partie sous le joug d’une KTM visiblement très compétitive aux mains de Dani Pedrosa.

En partie seulement car l’autre surprise, bien que paradoxale, était constituée par la nouvelle pole position du poleman de la veille, Fabio Quartararo.

En effet, personne ne s’attendait à ce que le pilote français place aussi haut dans le classement la Yamaha YZR-M1 d’usine dont il prenait possession le matin même et qui était réputée devoir encore être mise au point, dixit les pilotes officiels.

Mais il l’a fait, qui plus est sans utiliser le pneu « magique » de Michelin, et nul doute que ce message inattendu envoyé à ses adversaires possède une certaine portée…

Face au jeune Niçois, les troupes sont plus que resserrées avec pas moins de 16 pilotes en moins de 8/10 de seconde ! De quoi garder l’espoir pour tous ceux appartenant à ce groupe, voire même pour Johann Zarco qui a réduit hier de 3 dixièmes son écart avec le plus rapide.

Sur le papier, cette dernière journée en Malaisie devrait être fortement animée dès l’ouverture de la piste, alors que la fin de séance pourrait être écourtée par l’apparition de la pluie mais aussi par la légitime volonté de certains de remettre les MotoGP au plus vite dans leur Flying Cases à destination du Qatar, après une dizaine de jours passés à travailler en Malaisie…

Mais avant cela, il reste néanmoins une question pour le moment sans réponse : les records officieux (1’58.239 par Danilo Petrucci lors du test 2019) et officiel (1’58.303 par Fabio Quartararo lors de sa pole position 2019) vont-ils tomber aujourd’hui ?

On aurait tendance à penser que “oui”…

Classement de la première journée:

 

Classement de la deuxième journée:

 

Références passées :
– Meilleur tour en test : 1’58.239 (Danilo Petrucci 2019)
– Pole position 2019 : 1’58.303 (Fabio Quartararo)
– Meilleur tour en course : 1’59.661 (Valentino Rossi 2019)

 

Dimanche 9 février, 3h00 (10h00 à Sepang): 

Avec un ciel plutôt couvert et un soleil moins brûlant qu’hier, il n’y a pas de temps à perdre pour prendre la piste et Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Fabio Quartararo, Álex Márquez, Aleix Espargaró, Jack Miller, Johann Zarco et Joan Mir sont les premiers à s’élancer.

 

 

 

Fabio Quartararo est le premier pilote à descendre sous les deux minutes et réalise 1’59.787 lors de son deuxième tour lancé.

Au passage suivant, Joan Mir s’empare du commandement en 1’59.548 puis c’est Cal Crutchlow qui réalise 1’59.241 dans son deuxième tour lancé.

A noter également le début de séance sur les chapeaux de roue de Johann Zarco qui occupe la septième position en 2.00.029 après un quart d’heure sur la piste.

Le top 10 est alors constitué de Cal Crutchlow, Jack Miller, Álex Rins, Maverick Viñales, Joan Mir, Fabio Quartararo, Danilo Petrucci, Johann Zarco, et Iker Lecuona mais les choses sont évidemment loin d’être terminées puisque les secteurs s’allument en rouge un peu partout…

Álex Rins, Aleix Espargaró et Fabio Quartararo sont les premiers à casser la barre des 1’59, El Diablo prenant le commandement lors de son cinquième tour lancé en 1’58.665. Le numéro #20 abaisse la référence provisoire en 1’58.541 au passage suivant alors que Andrea Dovizioso fait son entrée dans le Top 5.

Moins habituel, Miguel Oliveira place KTM RC16 à la quatrième place provisoire, en 1’58.873, puis 1’58.764, de loin son meilleur temps des essais.

 

 

 

A l’approche de la première demi-heure, Marc Márquez commence son travail mais c’est Valentino Rossi qui prend la piste le dernier, juste après Takaaki Nakagami.

Après cette première salve trépidante de 30 minutes, la hiérarchie est composée de Fabio Quartararo, Aleix Espargaró, Jack Miller, Álex Rins, Miguel Oliveira, Pol Espargaró, Cal Crutchlow, Joan Mir, Andrea Dovizioso, Francesco Bagnaia, Marc Márquez, Maverick Viñales, Álex Márquez, Johann Zarco, Franco Morbidelli et Danilo Petrucci. Tous ces pilotes sont sous les deux minutes ce qui n’est pas encore le cas des suivants.

 

 

 

Jack Miller dans ses œuvres hier…

 

 

Dix minutes plus tard, Pol Espargaró se rapproche à 69 millièmes du chrono de Fabio Quartararo.

Jorge Lorenzo est bien présent mais le live timing n’indique pas tout de suite le numéro 99 : difficile de connaître ses chronos… D’ailleurs, d’une façon générale, le live timing fonctionne assez mal aujourd’hui. Les choses sont toutefois rapidement rectifiées.

 

 

Un quart d’heure avant le terme de la première heure, Cal Crutchlow, alors cinquième à moins de 2/10, produit son effort et détrône Fabio Quartararo du leadership le, en 1’58.431.

À cet instant, Valentino Rossi est positionné 11e, Marc Márquez 13e.

1’58.349, telle est la nouvelle référence provisoire imposée par Fabio Quartararo dans son 16e tour lancé, 7 minutes avant la fin de la première heure ! Meilleur temps des trois jours, mais pas encore un record… Comme hier, le pilote français utilise sa M1 Factory.

 

 

 

Juste avant la première heure, Johann Zarco continue de progresser, en 1’59.366.

 

 

Classement à 4h00 (11h00 à Sepang):

 

Dans la foulée, Francesco Bagnaia prend la tête des Ducati et se positionne 4e, entre Álex Rins et Valentino Rossi. Peut-être piqué au vif, son coéquipier Jack Miller gagne alors une place pour se positionner au septième rang.

Beaucoup plus loin, Danilo Petrucci navigue en 19e position, dernière Ducati, avant de progresser jusqu’à la 13e place. Le pilote de Terni n’apprécie pas son nouveau pneu arrière… Mais rétablit la barre en s’emparant de la 6e position après quelques minutes.

 

 

 

Les choses se calment un peu et si 13 pilotes ont tourné cette année en 1’58 (contre seulement 6 l’année dernière au test), le record établi par Danilo Petrucci lors du test 2019 tient toujours, en 1’58.239.

A 11h26, Jorge Lorenzo franchit la barre des deux minutes et remonte en 22e position, puis en 20e en 1’59.697 après 16 tours lancés. On sait qu’aucune tâche de développement ne lui a été confié pour le moment et son seul objectif est de retrouver ses marques sur la M1, ce qu’il semble faire assez vite…

Une Yamaha M1 sur laquelle on teste par ailleurs le holeshot device dont nous vous avions parlé début janvier (voir ici). Depuis cette nuit, une vidéo tourne sur le net, montrant clairement que Yamaha a choisi la même solution que Ducati, à savoir abaisser l’arrière de la moto pour en baisser son centre de gravité lors des départs. Sur cette vidéo, c’est Kohta Nozane, l’un des deux pilotes test japonais, qui essaie le système.

 

 

 

Chute sans gravité de Mika Kallio

A 11h41, Johann Zarco casse la barre des 1’59 en 1’58.951… 15e juste derrière Andrea Dovizioso, à seulement 0,6 seconde de la tête !

À cet instant, Maverick Viñales, malgré 26 tours effectués, ne fait pas partie des 17 pilotes qui sont dans la même seconde. Que pasa ?

 

Classement à 5h00 (12h00 à Sepang):

 

Chez Suzuki, on a demandé au pilote d’essais Takuya Tsuda de relayer Sylvain Guintoli. Il faut dire que le pilote français a abattu un nombre incalculable de tours durant les 3 jours du shakedown et les 3 jours de test !

 

 

 

Fabio Quartararo laisse passer les heures chaudes et a enlevé le cuir…

 

 

 

Plus que 5 pilotes en piste pour le moment, donc profitons-en pour signaler les éléments aérodynamiques essayés par Maverick Viñales hier et Valentino Rossi aujourd’hui.

 

 

 

On peut penser que ce sont des profilages pour les mains, afin de favoriser la vitesse de pointe…

Passons à Marc Márquez, actuellement 12e à 0,4 seconde. Le pilote Honda estime sa condition physique à seulement 70% de son maximum, bien en deçà de ce à quoi il s’attendait. C’est sans doute pour cela qu’il n’a pas pu rattraper une chute hier en perdant l’avant, à la fin de son dernier run. Une chute à grande vitesse dont le pilote espagnol se sort une fois de plus indemne.

 

 

 

Alberto Puig a déclaré être toujours en train de négocier le renouvellement du contrat de son pilote fétiche. Pour le moment, rien n’est signé, mais on y travaille…
Marc Márquez essaie aujourd’hui un frein arrière façon “scooter”, comme Cal Crutchlow précédemment.

 

Sympathique : Maverick Viñales et Jorge Lorenzo ont effectué quelques tours ensemble sur la piste…
Maverick Viñales a déclaré au sujet de Jorge Lorenzo : « Il faut essayer de comprendre la moto. C’est une moto très différente de celle de l’année dernière et plus il y a d’analyses en piste, mieux c’est. »


Valentino Rossi : « J’aime parler avec Lorenzo car il fait toujours des commentaires intéressants. L’avoir avec nous est important. »

Entre le pilote majorquin et les pilotes officiels, le courant semble passer !

 

 

 

Classement à 6h00 (13h00 à Sepang):

 

Fabio Quartararo a remis le cuir et repris la piste…
Il est actuellement le seul à tourner en 1’59.

Comme Sylvain Guintoli, Álex Rins et Joan Mir ont fini de rouler pour ce test. Chez Suzuki, on est très satisfait du nouveau moteur et on a également essayé un nouveau châssis (sans carbone).

 

 

 

Seuls Marc Márquez, Brad Binder, Maverick Viñales (toujours 12e !) et Takuya Tsuda sont actuellement en piste…

 

 

 

A 13h51, tous les moteurs se sont tus pour la traditionnelle pause du déjeuner au moment le plus chaud de la journée. Si la pluie fait son apparition cet après-midi, le test est terminé. Sinon, on pourrait voir quelques tentatives de Time Attack en fin de séance…

En attendant, Fabio Quartararo, Jack Miller et Mika Kallio ont repris la piste.

 

 

Classement à 7h00 (14h00 à Sepang):

 

Pour patienter en attendant un élément nouveau, voici la vidéo, désormais traditionnelle, tournée hier par un spectateur assidu…

 

 

 

Les vitesses de pointe (photographiées par Mat Oxley):

 

Comme hier, les V4 se taillent la part du lion, à commencer par ceux en provenance de Borgo Panigale.
Malgré sa moto d’usine, Fabio Quartararo rend quand même 10 km/h à Jack Miller !

En dépit de la chaleur, trois pilotes continuent à rouler: Fabio Quartararo, Jack Miller et Francesco Bagnaia

 

Classement à 8h00 (15h00 à Sepang):

 

Dans cette journée, Mir, Kallio et Miller ont chuté alors que samedi, trois pilotes ont utilisé la gomme très tendre permettant de défier le chrono dans les meilleures conditions : Pedrosa, Mir et Morbidelli. Ces bottes de sept lieues seront-elles portées à nouveau en fin de séance pour aller chercher le record ?

Du box Honda, Alberto Puig commente en constatant le retour sur la piste de Jorge Lorenzo avec une Yamaha : « nous n’aurions jamais imaginé que l’envie de courir lui reviendrait, nous ne pouvions pas forcer un pilote à continuer sur la piste. Il est vrai que Lorenzo apporte avec lui l’expérience et la connaissance de notre garage, mais il n’aura pas de baguette magique. Nous nous sommes comportés à 100% correctement. » Après deux longs runs, son pilote Marc Márquez s’est arrêté à cause d’une main gauche douloureuse car appelée à compenser l’effort de l’épaule droite blessée.

De Quartararo à Viñales, 18 pilotes se tiennent en un peu plus de huit dixièmes…

Piero Taramasso, manager Michelin MotoGP, a parlé des nouveaux pneus : « tous les pilotes les aiment, lorsque la moto est inclinée, la zone de contact au sol est plus grande, donc quand ils accélèrent dans la zone de traction, il y a plus d’adhérence. Ils doivent adapter à leur style de pilotage et régler le châssis et la suspension. Dans les Grands Prix d’Autriche et de Thaïlande nous n’apporterons pas cette carcasse. »

Côté chronos, c’est le statu quo…

 

Classement à 9h00 (16h00 à Sepang):

 

Marc Márquez est retourné à la clinique mobile pendant la pause, il n’est pas encore revenu. Pendant ce temps, Jack Miller connait des  problèmes de pression d’huile sur sa Ducati. Sur Sky, on fait une comparaison visuelle entre les systèmes mis en place par Yamaha et Ducati pour faciliter les départs…

 

 

 

Chez Yamaha, le bouton mécanique est sur le côté du carénage alors que chez Ducati, il est sur le guidon.

Chez Suzuki et KTM, les tests sont terminés. Tout comme ceux d’Álex Márquez. Son frère Marc a repris la piste, mais il tombe dans le dernier virage. L’octuple champion du monde est indemne, mais avec une forme physique loin du compte, une Honda qui a du mal à se faire au nouveau pneu Michelin arrière, c’est sa seconde chute en deux jours… Il en restera là.

 

 

 

Classement à 10h00 (17h00 à Sepang):

 

l ne reste plus qu’une heure avant la fin de ces tests à Sepang, commencés dès le 2 février avec le “shakedown”. Une entrée en matière dans l’exercice 2019 qui a d’ores et déjà ravi Yamaha, Suzuki et Aprilia, rassuré KTM, mais inquiété Honda et Ducati. Le point commun ? Le nouveau pneu Michelin arrière…

Quant au cas Lorenzo, l’interrogation est sa véritable condition physique. Ce dimanche, il a fait des séries de trois à quatre tours avant de s’arrêter. Au-delà des suggestions Yamaha et des espoirs wildcard, il doit d’abord trouver une forme optimale.

 

 

30 minutes de la fin des hostilités, le classement des temps est resté inchangé: Quartararo, Crutchlow, Rins, Bagnaia, Rossi, Petrucci, Pol Espargaró, Miller, Aleix Espargaró, et Mir pour le top 10.

Johann Zarco est toujours quinzième, derrière Andrea Dovizioso.

A quinze minutes du drapeau à damier, la pluie tant redoutée arrive.

C’est donc la fin de ses tests riches en enseignements avec ceci en tête : les records ne sont pas tombés mais ce sera serré en 2020 !

Rendez-vous au Qatar pour les derniers essais à compter du 22 février !

 

Classement final de la troisième journée du test MotoGP à Sepang:

 

Références passées :
– Meilleur tour en test : 1’58.239 (Danilo Petrucci 2019)
– Pole position 2019 : 1’58.303 (Fabio Quartararo)
– Meilleur tour en course : 1’59.661 (Valentino Rossi 2019)

Crédit classements : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team