Le dernier Grand Prix de France a révélé une KTM RC16 de dernière génération particulièrement véloce entre les mains de Pol Espargaró. L’Espagnol était le seul à pouvoir jouir des dernières nouveautés amenées par Mattighofen pour le développement de sa moto. Les trois autres servants de l’usine autrichienne ont dû, au Mans, se contenter de la version standard. Mais dès le prochain rendez-vous au Mugello, les évolutions seront proposées à tous les pilotes en KTM. A commencer par Johann Zarco. Et Pol Espargaró espère que la piste italienne confirmera les bons sentiments sur le tracé du Bugatti.

Fer de lance de l’usine KTM depuis le début de cette saison, Pol Espargaró a été logiquement servi en premier lorsque les dernières évolutions ont pu être montées sur la RC16 : « nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour rassembler ce matériel pour les autres pilotes dès que possible » a expliqué Pit Beirer, directeur de KTM Motorsport. Ce qui devrait être fait pour le rendez-vous du Mugello, à la fin du mois. On parle d’un bras oscillant plus long en carbone, d’un angle de fourche modifié et de nouvelles pièces de moteur qui améliorent la maniabilité et la fourniture de la puissance.

Cela étant dit, l’Espagnol de 27 ans a bien exploité les nouveautés proposées. A la veille du Grand Prix d’Italie, sixième manche du calendrier, il occupe la 9ème position du Championnat du Monde MotoGP après une solide sixième place au Grand Prix de France, suivi de Maverick Viñales et Jorge Lorenzo. Pol Espargaró s’est révélé le pilote le plus rapide de KTM à ce jour. Il s’est battu au Mans avec des adversaires tels que Petrucci et Morbidelli et a su utiliser les nouveaux atouts de sa machine autrichienne.

Grâce à ses performances moteur plus compétitives, KTM espère se classer parmi les dix premières places pour le Mugello et Barcelone, sites qui sont équipés d’une ligne droite d’un kilomètre. « Les meilleurs pilotes ne peuvent pas me doubler aussi facilement que par le passé », a déclaré Pol dimanche à l’issue de la course ».

Le Champion du Monde Moto2 millésime 2013 précise : « le bras oscillant en carbone apporte quelque chose, le moteur a changé, cela nous aide beaucoup. Parce que ces nouvelles pièces me donnent un nouveau sentiment, je peux maintenant entrer dans une nouvelle zone de performance jusque-là inaccessible. Plus nous atteignons la limite, plus nous retrouvons rapidement les points forts de notre moto. Ces découvertes me rendent plus rapide, car j’aime ces atouts de la KTM ».

« Je ne peux pas décrire combien j’ai aimé courir ce Grand Prix de France. J’étais à la limite du premier au dernier virage. J’aurais pu tomber… Mais je suis resté sur mes roues. C’était incroyable, à certains endroits j’ai compensé pour contenir Valentino et Petrucci ne m’a doublé qu’en me percutant. Les adversaires ont dû aller à la limite pour nous vaincre. Cela me rend vraiment fier et curieux pour les prochaines courses. Je suis impatient de disputer la FP1 au Mugello » termine Pol Espargaró sur Speedweek .



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP