C’est un homme de l’ombre qui travaille d’arrache-pied et ne cherche pas la lumière. Même lorsque les projecteurs irradient enfin le talent d’un Fabio Quartararo à présent incontesté, il évite le devant de la scène. Il est pourtant pour beaucoup dans l’éclosion du Français de 20 ans. Le chaînon manquant pour que tout s’aligne enfin et jalonne le sentier de la gloire. Cet homme, c’est Eric Mahé.

Eric Mahé a été façonné par les épreuves qui lui ont donné une résilience et une sensibilité qui font aujourd’hui la différence. Manager de Fabio Quartararo dont la dimension ne cesse de grandir, il aide par son approche à garder les choses en équilibre. Sur son pilote, il commente dans les colonnes de Speedweek : « je ne peux pas expliquer exactement pourquoi il est spécial. Tous les gars du Grand Prix sont spéciaux, ils ne peuvent pas être normaux. C’est le talent, cela signifie l’intelligence spatiale, l’intelligence temporelle, la coordination, toutes ces choses. Il est très propre sur la moto. Si vous demandez à un pilote d’attaquer, il ne doit pas manier la moto de manière brutale, car ce n’est pas du motocross ».

Bien qu’il s’efforce de garder son calme, le rookie arrivé chez Petronas Yamaha a trahi ses émotions lorsqu’un échec technique lui a valu toutes les chances du podium au dernier Grand Prix d’Espagne. « Quand je vois un garçon qui pleure, il est très difficile pour moi de ne pas pleurer aussi » a admis Mahé. « Quand Fabio est arrivé aux stands, il était dévasté, complètement fini. Tout le monde a essayé de le réconforter. J’ai dit : “Hé Fabio, tu l’as fait ! Ce n’est pas ta faute, tu n’as pas eu de chance, mais il reste encore beaucoup de courses à venir”. Peut-être a-t-il été dévasté pendant 15 minutes, puis tout s’est bien passé pendant 15 autres minutes, et il a appuyé sur le bouton de réinitialisation ».

Le signe d’un champion. Ce week-end, Fabio Quartararo aura une nouvelle chance. Du 17 au 19 mai, le Grand Prix national sera en cours.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team