C’est avec des troupes apparemment plus redoutables que Yamaha se présente sur la ligne de départ de cette saison 2020 de MotoGP. Sa M1 a retrouvé de la compétitivité, comme son pilote Maverick Viñales de la sérénité, tandis que la nouvelle équipe satellite Petronas a gagné ses lettres de noblesse en s’affirmant, dès sa première année d’exercice, comme le meilleur team privé du plateau. Et puis elle a en son sein la révélation 2019 qu’est Fabio Quartararo, aux débuts tonitruants dans la discipline. Son équipier Franco Morbidelli en parle tout en précisant que l’impact du Français ne l’a pas seulement touché, lui, mais aussi les deux pilotes officiels d’Iwata, Rossi y compris…

Comme l’ensemble de ses collègues du MotoGP, Franco Morbidelli aura aussi une grosse partie à jouer dans cette saison 2020 qui sera celle des négociations des contrats. Mais le Champion du Monde de Moto2 version 2017 ne semble pas sur la sellette. Dans son team, il fait l’affaire et il ne suscite pas d’intérêt particulier à l’extérieur de celui-ci. Sur ce plan, c’est exactement la conjoncture contraire de son équipier Fabio Quartararo au CV pourtant moins séduisant. Mais ça, c’était avant la saison 2019…

Depuis, le titre de l’Italien doit être rappelé à l’esprit et le voilà prêt à entamer sa troisième campagne parmi l’élite des Grands Prix en faisant le bilan de l’effet de souffle provoqué par l’explosion de Fabio Quartararo : « j’ai eu l’occasion de l’observer et de l’étudier. Et cela m’a aidé à mieux performer. Valentino Rossi et Maverick Viñales disent qu’ils ont également appris de Fabio Quartararo. »

« Quartararo est un pilote extrêmement rapide, doté d’un grand talent naturel. Il est capable d’aller vite tout de suite. C’est ce qui l’aide à établir des très bons temps au tour aux essais, et aussi à être en tête en début de course. Fabio est tout simplement super rapide. Je pense qu’il a beaucoup de courage et il s’est immédiatement senti bien avec cette Yamaha. Il a trouvé une bonne base de réglage qui lui a donné confiance et cela s’est soldé par une sorte d’état de grâce » développe l’Italien dans des propos rapportés par Motosan.

On rappellera que le chef mécanicien de Fabio est celui qui officiait aux côtés de Morbidelli sur la Honda du Marc VDS. Il l’a échangé avec Ramon Forcada. Par ailleurs, en tant qu’académicien du VR46, il est aussi proche d’un Valentino Rossi qui doit se décider sur la suite de sa carrière. Et assez rapidement, si l’on en croit Yamaha… « Tout dépendra du niveau de performance. Valentino aime la course, mais il aime aussi se battre devant. Il ne continuera pas à courir pour terminer huitième ou dixième. La saison 2019 n’était pas ce à quoi il s’attendait, il espère plus de la prochaine. S’il échoue, je pense qu’il va s’arrêter. » Mais il se dit aussi qu’il serait le nouvel équipier de Morbidelli chez Petronas…

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team