A la veille d’un Grand Prix d’Italie qui aura lieu le week-end prochain, il y a une question KTM que le Mugello devra lever. La performance de Pol Espargaró sur une RC16 affublée de nouveautés comme un bras oscillant en carbone ou encore certaines pièces moteur est-elle un heureux accident de parcours ou révélatrice d’une nouvelle étape vers le sommet de la firme de Mattighofen ? La réponse sera d’autant plus intéressante que l’embellie ne concerne pour le moment qu’un seul pilote : Pol Espargaró. Dont le style et les exigences sont très éloignés de son équipier Johann Zarco

Avant que le chronomètre italien ne rende son verdict, l’homme de terrain pour les Autrichiens qu’est Mike Leitner fait le point : « nous avons apporté des modifications sur le cadre et aussi des choses sur le moteur. Nous essayons d’améliorer la convivialité de la moto. Vous pouvez travailler avec des accessoires tels que l’échappement, le papillon des gaz, etc. Mécaniquement aussi ».

Une convivialité qui est réclamée désespéramment par Johann Zarco, mais Mike Leitner met les formes et les limites sur cet aspect : « nous essayons clairement de construire une moto qui permettra à différents pilotes de rouler vite avec. C’est logique. C’est également le début de nos changements techniques : notre RC16 sera plus facile à mener. Mais que signifie le fait d’avoir une moto épuisante ? J’étais sur la piste à Jerez lundi. Une fois encore, j’ai vu à quel point les différentes motos sont particulières. Vous pouvez constater comment Marc Márquez et les autres doivent parfois composer avec leurs machines, que ce soit Honda ou Ducati. Il semble que la Yamaha soit certainement la plus conviviale pour son pilote. C’est ce que montrent souvent les temps forts de Viñales ».

Cela étant dit, il en vient au fait : « nous sommes désolés que Johann ne se porte pas bien pour le moment. Mais nous devons aussi avancer avec Pol et développer pour deux pilotes. Nous avons beaucoup testé à Jerez lundi et mercredi après le Grand Prix. Nous espérons que Johann contribuera beaucoup à l’avenir. Il a évalué certaines choses positivement, d’autres pas ». Et il ajoute sur Speedweek : « avec Pol Espargaró, ça a bien fonctionné. Nous savons maintenant que la direction est la bonne ».

On rappellera que le Red Bull KTM Factory Team a terminé 15 fois parmi les 10 premiers lors des 42 derniers Grands Prix MotoGP. Il faut compter dans ce bilan la troisième place sous la pluie de Valence en 2018 et, pour 2019, les respectables huitième place à Austin et sixième rang au Mans comme meilleurs résultats sur le sec. Des faits d’armes du seul Pol Espargaró.



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP