Après une prestation convaincante en Argentine, Miguel Oliveira se sent pousser des ailes. Et ça n’a rien à voir avec le sponsor qui est arboré sur le carénage de sa RC16 du team Tech3. Le Portugais n’est pas du genre excentrique, il construit son parcours avec méthode et sérénité. Ses premiers pas très timides de l’intersaison avec la KTM ne l’ont guère perturbé. Et pour cause : au Qatar, pour sa première apparition en MotoGP, il a manqué les points de peu, une expérience vite comprise et appliquée en Argentine où il a fini onzième.

Aux portes du top 10 donc, mais aussi et surtout dans le dosseret de l’officiel de Mattighofen qui attaque sa troisième saison sur la machine autrichienne, Pol Espargaró… Et celui qui a fait marquer au Portugal ses premiers points à ce niveau de la compétition moto n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Il annonce ainsi la couleur… « Le fait que je termine 11ème à seulement 0,1 seconde de Pol Espargaró dès la seconde course et que je le dépasse presque dans le dernier virage montre que nous sommes à un bon niveau. A partir de maintenant, nous voulons continuer à travailler de cette façon. Je veux bientôt être le meilleur pilote KTM. Ce serait presque le résultat parfait… ».

Voilà qui est dit… Sur ses débuts intéressants, l’équipier de Syharin précise sur Speedweek  : « je ne m’attendais à rien du tout… Nous avons essayé de découvrir lors des tests d’hiver, les résultats qui pourraient être réalisables au printemps. Bien sûr, nous avons également examiné le box voisin de l’équipe Red Bull Factory Racing avec Pol et Johann. Nous avons examiné les résultats obtenus et les temps au tour ».

Il n’en dira pas plus, mais Oliveira est aussi suffisamment intelligent pour ne pas provoquer de polémiques après avoir dévoilé son ambition… « Je considère l’équipe KTM comme un groupe. Nous sommes deux équipes, mais nous travaillons ensemble pour améliorer la moto. Bien sûr, il est toujours agréable de pouvoir comparer vos performances en tant que pilote. Mais je sais aussi qu’aucun pilote ne peut faire de bonnes performances si la moto ne correspond pas à son style de pilotage et s’il ne se sent pas à l’aise sur la moto. Je suis arrivé à ce résultat à Las Termas parce que j’ai exploité le maximum de mon matériel. Je ne peux pas être déçu car je suis dans ma première année en MotoGP et je n’ai aucune expérience avec d’autres marques dans cette classe. C’est un avantage pour moi ».

Le Portugais a déjà le talent de parler de quelqu’un sans jamais le citer…



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP