Normalement, le cas Iannone a été techniquement réglé puisque l’analyse du second échantillon du pilote soupçonné d’usage de produits dopants au terme d’une première analyse a eu lieu le 7 janvier. Mais le résultat n’a pas été communiqué si bien que l’on reste dans l’expectative au sujet d’une affaire qui pourrait stopper net la carrière du pilote. Son employeur Aprilia est aussi en première ligne car selon le sens de l’expertise faite, il devra prendre une décision politique forte. Celui qui la personnalisera, soit le directeur sportif du constructeur Massimo Rivola, pose ses jalons avant le grand saut…

Andrea Iannone est suspendu par la FIM en raison d’une analyse positive aux produits dopants qui doit être affinée par une seconde expertise. Cette dernière a eu lieu, et on en attend les résultats. Dans un mois, le MotoGP fera sa rentrée à Sepang pour des tests de la plus haute importance pour Aprilia qui y présentera une RS-GP entièrement remodelée. En ce sens, la marque de Noale aura besoin de toutes ses forces vives. Pourra-t-elle encore compter sur Andrea Iannone ?

Une situation inconfortable que l’homme des sports chez Aprilia Massimo Rivola a ainsi commentée sur la Gazzetta dello Sport : « nous sommes du côté de notre pilote, mais pour Aprilia, le respect des règles est sacré. Il n’y aura pas de procès, à priori, avant la sentence » annonce l’Italien venu de la Formule 1. « Pour nous, la légalité est un rempart, nous soutenons Iannone car nous n’avons jamais douté de lui. S’il a fait une erreur, il devra la payer, mais nous évitons les conclusions liées à l’exposition médiatique du pilote. »

Rivola parle ensuite de l’éventuel plan B, sans jamais citer un Karel Abraham qui a pourtant été contacté : « en cas de disqualification, le choix de Smith serait le plus évident. À ce stade, il n’y a pas beaucoup de pilotes prêts. Il y a 6 mois, Rea aurait pu être une option. Lorenzo aurait été une bonne histoire mais je pense qu’il va être testeur chez Yamaha. Nous déciderons dès que nous aurons la sentence. Perdre Iannone serait une chose sérieuse, car il nous a aidés à comprendre ce qui ne va pas et à avoir une moto rapide. »

Reste que Rivola ne semble pas se faire d’illusion sur une sanction à venir… « Nous espérons avoir la sentence d’ici fin janvier, alors nous verrons. Un pronostic est une suspension possible de 3 mois, un autre de 6….



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini