Marc Márquez est dans une zone d’attente particulièrement bondée rassemblant tous les champions MotoGP qui patientent pour un feu vert que leur ferait retrouver la piste et leur moto. Mais ils ne sont pas ensembles, confinement à la maison oblige. C’est leur esprit qui est ainsi lié. L’octuple titré, qui a signé avec Honda jusqu’en 2024, fait le point sur la situation avec un message fort. Et pas seulement sur le fait de rester à la maison. Il a aussi quelques mots pour Fabio Quartararo et Jorge Lorenzo…

Marc Márquez est désigné comme celui qui vérifie l’adage voulant qu’à quelque chose malheur est bon. Il se présentait en effet sur la ligne de départ de la saison 2020 avec une épaule droite encore convalescente et une Honda loin du compte. Il avait donc tout à redouter du début des hostilités. Qu’un méchant et létal Coronavirus a repoussé aux calendes grecques.

Depuis, le monde a carrément changé et il faut aborder les événements avec bien plus d’humilité qu’une compétition moto. Marc Marquez en est conscient et il fait passer le message : « cela devient difficile, mais tout cela est un acte de responsabilité. C’est aussi une leçon de vie, pour nous tous, cela nous unira beaucoup plus. Les vrais héros sont les personnels soignants. Nous les apprécierons beaucoup plus à l’avenir.  Le confinement ? C’est difficile. Parfois, mon frère me prête les chiens et je vais me promener, mais je dois être responsable et je reste à la maison. »

Un domicile qui pousse à la réflexion. Marc Márquez en livre deux. Une sur Fabio Quartararo d’abord… « il en coûte de plus en plus de le battre. J’ai également perdu des duels par manque d’expérience. Il apprend et sûrement, en 2020, quand nous courrons à nouveau, il sera l’un des rivaux à battre. Il n’a pas réussi à gagner, mais il a beaucoup montré. Vous n’avez pas besoin de gagner pour prouver que vous pouvez vous battre pour le titre. L’effet Fabio a secoué l’arbre Yamaha. Les pilotes étaient un peu perdus et un rookie a pris la pole à Jerez puis tout le monde a commencé à bien faire. » Un message en direction de Maverick Viñales ?

On ne sait, mais il en a un pour Jorge Lorenzo : « j’ai été surpris à Valence. J’ai découvert son annonce de retraite en prenant mon petit déjeuner et sur Twitter. Il a eu du mal à s’adapter. Il s’est retiré parce que, selon lui, il avait eu peur. C’était peut-être à cause de la moto. Comme il va maintenant faire un wildcard,  ça montre que ce n’était pas la peur du sport. »

Marc Márquez a maintenant son frère Álex comme équipier au sein du team Repsol Honda. « L’objectif reste le même : se battre pour un titre mondial de plus et continuer à grandir en tant que pilote et en tant que personne », conclut le champion sur Mundodeportivo.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team