Le coronavirus anesthésie progressivement une Europe qui se confine et qui dépasse à présent en nombre de victimes une Asie qui a été la première à subir son assaut. Les usines se mettent au chômage technique et, pour le MotoGP, cela signifie que KTM, Aprilia et Ducati ne peuvent plus travailler sur leur moto en attendant qu’un début de saison soit annoncé. Pendant ce temps, Honda, Yamaha et Suzuki poursuivent leurs développements dans un Japon qui gère différemment la crise pour l’avoir, aussi, abordée avec moins d’angélisme. Certaines voix s’élèvent pour alerter sur une prochaine rupture d’équité sportive…

La saison de MotoGP n’a pas commencé au Qatar comme prévu. Le rendez-vous y était important, et pas seulement du point de vue de la seule symbolique du début des hostilités. C’était aussi à Losail que les choix techniques devaient être figés et les moteurs scellés. Or, rien n’a été fait, puisque la compétition n’a pas été lancée. Tout le monde y a d’abord vu, peu ou prou une aubaine : celle de continuer à développer, fiabiliser, voire même la chance de refaire la copie, comme chez Honda. Mais depuis, le discours a évolué.

Le coronavirus est passé par là. Il a fait de l’Europe son terrain de jeu favori, la mettant sous l’éteignoir. L’Italie a donné le signal que tout le monde connait, à présent, dans son quotidien. Certes, mais le Japon, lui, continue à œuvrer et tant Suzuki que Yamaha ou Honda font tourner ses pilotes d’essai compatriotes sur ses circuits. Un exercice devenu impossible sous nos latitudes.

Une situation qui va, au passage, conforter les Japonais dans leur politique de faire le minimum en dehors de leurs frontières. Mais lorsque la saison reprendra, tout le monde sera-t-il sur le même pied d’égalité ? Aprilia, KTM et Ducati se remettront à peine de leur sommeil forcé tandis que Suzuki, Honda et Yamaha n’auront jamais cessé de travailler. Du coup, Losail a peut-être été l’occasion manquée par les officiels de préserver l’équilibre entre les compétiteurs…

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team