Le Grand Prix du Qatar est donc annulé, mais pour les teams, si le fait est enregistré, il ne résout pas tout. C’est même le début des problèmes logistiques. Car, lorsque l’hésitation était de mise, les écuries n’ont pas mis tous les œufs dans le même panier. Certaines motos sont restées à Losail avec du personnel qu’il va falloir rapatrier. C’est le cas de Ducati dont le pays, l’Italie, est sur la liste noire. Un casse-tête pour les rouges…

Le coronavirus a fait une victime de plus et il s’agit du lancement de la saison MotoGP au Qatar. L’épreuve suivante en Thaïlande a aussi été impactée, puisque, pour l’instant, reportée. Les pays hôtes des deux Grands Prix ne permettent à quiconque est allé en Italie d’entrer sur leur territoire. Il est impossible de participer aux courses sans pilotes et équipes italiennes. Seules les courses Moto2 et Moto3 auront lieu ce week-end, car les équipes sont déjà au Qatar, où elles ont conclu le week-end passé la dernière séance d’essais hivernaux.

L’annulation du Grand Prix du Qatar inquiète cependant Ducati. L’équipe Borgo Panigale, en effet, après les tests organisés sur le circuit de Losail, avait décidé de laisser les stands installés en vue du meeting inaugural, laissant aussi les motos 2020 au Qatar. Maintenant, l’équipe italienne ne sait pas comment récupérer tout le matériel pour le retrouver dans ce qui est aujourd’hui annoncé comme le lancement de la campagne : le site d’Austin au Texas. Un rendez-vous fixé le 5 avril.

« Nous ne savons pas comment nous allons récupérer les motos, car après les tests de la semaine dernière, tous nos mécaniciens étaient rentrés chez eux. Peut-être que ceux d’Avintia pourront nous aider, car étant espagnols, ils pourront voyager », a expliqué le directeur de Ducati, Paolo Ciabatti. Ducati n’est pas seule dans cette situation. Il y a aussi Aprilia

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team