C’est au micro de Paolo Scalera, le boss du site transalpin GPOne, qu’Eric Mahé dévoile ce qui a favorisé l’accord entre Yamaha Factory et Fabio Quartararo pour les saisons 2021 et 2022.

Plus que des questions de salaire ou d’autres avantages liés au futur statut de pilote d’usine du jeune Niçois, celui qui défend les intérêts d’El Diablo semble avoir particulièrement insisté pour obtenir une moto d’usine dès cette saison, lui offrant par là même une période de 3 ans avec le meilleur matériel disponible.

Cela est d’autant plus important car, à ce jour, le #20 n’a tout simplement jamais fait deux saisons dans le même team ! Ainsi, Fabio Quartararo se voit dorénavant bénéficier de deux éléments fondamentaux pour progresser : le matériel et le temps !

Une solution qui est à priori bien meilleure que de rouler sur une Yamaha satellite en 2020 avant de partir chez un autre constructeur en 2021 et 2022…

Paolo Scalera : Bravo pour cet accord ! Vous avez fait un travail fantastique…

Eric Mahé : « Pour faire ce genre de travail, vous avez aussi besoin d’un pilote fantastique. Grâce au travail réalisé par Fabio sur la piste, nous avons pu profiter de cette opportunité. Donc avant tout, c’est moi qui remercie Fabio ! »

L’accord a-t-il été difficile à conclure ?

« Non. La volonté de Yamaha était là et je dirais que nous n’avions pas de raison de changer, même si une partie du travail consiste à investiguer le marché. Puis nous avons compris que la nouvelle moto n’était pas mauvaise donc nous avons insisté pour l’obtenir (dès cette année) tout en nous mettant d’accord pour 2021 et 2022. »

Avez-vous reçu une offre de Ducati ?

« Nous avons parlé mais nous n’avons pas reçu d’offre. Nous avons parlé, car Ducati était intéressé et je leur ai clairement expliqué la situation. Nous devions nous concentrer sur 2020 car Fabio est jeune et j’avais un peu peur qu’il perde une part de son énergie s’il était limité (par le matériel) en 2020. Donc pour nous, la combinaison 2020-2021-2022 est parfaite. »

Vous ne vouliez pas prendre le risque de changer de moto ?

« Je ne dirais pas ça. Avant tout, Fabio est le décisionnaire et à chaque fois nous faisions une réunion pour comprendre chaque proposition. Et vous savez, avant tout Fabio est heureux chez Yamaha ! Il y a été bien traité par le passé, ce qui a amené à cet accord global. »

Fabio disposera exactement de la même moto que Viñales et Valentino dès cette année ?

« Oui, exactement. C’était une condition de l’accord. »

Que se passera-t-il s’il se retrouve devant les pilotes officiels ?

« C’est parfois arrivé l’année dernière mais je pense que Yamaha est une société honnête qui ne manipule pas les choses. Nous ne devons donc pas nous inquiéter pour cela. »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team