C’est une petite phrase relayée par Carlo Pernat et relayée par le site GPone qui interpelle. Et qui montre que chaque temps a son interprétation des choses. Au lendemain du Grand Prix de Malaisie qui a consacré pour la neuvième fois de la saison Marc Marquez, l’homme des coulisses du paddock s’est lancé dans un parallèle troublant. Pour mieux confronter certains à leur contradiction…

On sait que le tracé de Sepang a été fatal à Marco Simoncelli. C’est pourtant sur ce circuit que Carlo Pernat rappelle qui était feu le pilote Honda Gresini sur la piste. Pour mieux l’installer à côté de l’actuel officiel du HRC, Marc Marquez : « Marquez a remporté sa 70ème victoire absolu. C’est un champion spectaculaire » commence l’Italien.

Puis il précise : « il a une manière d’aborder les courses qui n’avait jamais encore été vue. Il défie les lois de la physique, et c’est dur pour les autres pilotes. Pourtant, il me rappelle par certains aspects Marco Simoncelli. Mais à ce moment, les pilotes espagnols l’accusaient d’avoir un style de pilotage dangereux. Ils ont beaucoup changé d’avis depuis » … Parce que les mentalités ont évolué ou parce que Marquez est Espagnol ? Depuis, c’est un illustre pilote italien, qui était ami de Simoncelli, qui critique Marc Marquez.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team