Le Grand Prix de Valence est programmé pour ce week-end sur le tracé Ricardo Tormo. Il marquera la fin de cette saison MotoGP, avant d’ouvrir sur la campagne 2020 avec les premiers tests en vue de cette prochaine compétition, qui se dérouleront mardi prochain. Enfin, ça, c’est si le meeting peut avoir lieu… Car la colère gronde en Catalogne en proie à des manifestations d’ordre politique dont le haut fait d’armes est de bloquer l’autoroute A9. Soit la voie sacrée entre la France et l’Espagne par laquelle, entre autres, la logistique des teams doit passer…

Mais pour le moment, ça ne passe pas. Notre correspondant est actuellement bloqué comme bon nombre de routiers et autres automobilistes qui tentent de rejoindre l’Espagne. Sur place, il nous avise que des camions en direction du Grand Prix de Valence changent leur itinéraire pour prendre la direction de Toulouse et, de là, traverser les Pyrénées par Andorre ou Saragosse.

Des manifestations bloquent l’autoroute P7, en Catalogne, de l’autre côté de la frontière, l’axe est coupé au niveau du Perthus, la dernière sortie avant l’Espagne. La situation pourrait durer plusieurs jours. Sur place, les militants ont installé des barricades, une estrade, des tentes et une sono sur les voies de l’autoroute. Leur intention est de rester le plus longtemps possible, “au moins jusqu’à mercredi” dit-on. On rappellera que le Grand Prix commence vendredi.

Cette manifestation intervient alors que la Catalogne traverse une période de crise, après la condamnation en octobre dernier de neuf indépendantistes catalans à de la prison ferme pour leur rôle dans l’organisation de référendum interdit de 2017. La société d’autoroute a communiqué sur la situation du trafic :