Même si, jusqu’à présent c’est toujours Marc Márquez, sur une Honda, qui gagne à la fin, force est de constater que chaque année un peu plus, Ducati et son fer de lance Andrea Dovizioso se rapproche de la félicité. Au point que 2019 pourrait bien être la saison de la consécration. Un scénario qui ne surprendrait pas d’ailleurs le même Márquez qui reconnaît un renforcement de la force des hommes en rouge. Une lente métamorphose d’outsider en favori que le travail de DesmoDovi sur lui-même a favorisé. Mais pas seulement. Il y a aussi un certain Gigi Dall’Igna aux commandes. Et le pilote italien tient à lui rendre hommage.

L’école Ducati en matière d’innovations techniques et de lecture du règlement commencent à faire école. Les pilotes de la concurrence invitent de plus en plus leur patron respectif à s’en inspirer. Le plus illustre d’entre eux état Valentino Rossi à l’adresse de Yamaha. Une tendance qui rend hommage à un homme, Gigi Dall’Igna.

Des ailerons au dernier épisode en date du déflecteur, l’homme fait grincer les dents et suscite l’ironie peut être teintée de jalousie avec la réputation de « se croire plus intelligent ». Il n’empêche qu’il s’est fait rarement retoquer par les officiels et que sa génération de Desmosedici née en 2014 n’a fait que progresser. Andrea Dovizioso, lui, préfère parler d’un homme « innovant », en s’exprimant ainsi :

« Les réalisations de Ducati au cours des quatre dernières années sont remarquables. On a travaillé et amélioré de nombreux domaines grâce aux nombreux ingénieurs compétents de Ducati », a déclaré Dovi. S’adressant à MotoGP.com, il explique : « bien sûr, vous avez besoin d’un leader. Gigi a accompli un travail remarquable dans le cadre de son secteur de compétence. Son influence est cruciale.  Et les résultats sont là ».

« Il y a eu quelques innovations », termine Dovizioso. « Je pense que l’approche de Ducati à cet égard ces dernières années a peut-être été un peu meilleure que celle de la concurrence. C’est difficile à dire cependant car nous ne savons pas ce qui se passe chez les autres constructeurs, comme par exemple chez Honda ».

A Austin, la marque citée a fait montre sur un terrain qui lui était généralement favorable d’une faiblesse qu’il va falloir vite corriger. Le prochain rendez-vous est à Jerez, un tracé sur lequel les Ducati ont bien progressé ces dernières saisons.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team