La scène ne remonte qu’à il y a quelques mois, et pourtant, au vu d’un Jorge Lorenzo roulant à Sepang sur une Yamaha, elle semble être datée de bien plus loin. Mais il n’en est rien. En plein Grand Prix de Valence, qui marquait l’épilogue de la saison 2019 de MotoGP, Jorge Lorenzo annonçait la fin de sa carrière, sa retraite, et tout le monde lui disait adieu, non sans émotion. Tellement forte d’ailleurs que Honda a laissé filer son pilote pour encore un an, sans clause de restriction ni de non-concurrence… Álex Márquez a bénéficié de cette conjoncture en succédant à un Por Fuera sur lequel il commente les derniers événements…

Sans un Jorge Lorenzo à la retraite, il n’y aurait pas d’Álex Márquez chez Repsol Honda en MotoGP. Le jeu des chaises musicales s’est ainsi mis en branle et a donné cette chose inédite de deux frères réunis sous le même auvent dans la catégorie majeure des Grands Prix.

« Finalement, c’était sa décision » commente le Champion du Monde de Moto2 en titre. « Il a pris sa retraite à Valence et il a décidé de revenir. Il y a des décisions que tu regrettes le plus d’avoir prises. Il est clair que tous les pilotes souhaitent prolonger au maximum leur carrière sportive. Et il a décidé de retourner faire des tests. »

Avec un Valentino Rossi âgé de 41 ans et toujours compétitif, puis un Jorge Lorenzo sur le retour pour un mi-temps de pilote d’essai, il faut croire que le bain de jouvence est sponsorisé par Yamaha…

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team