Pour Andrea Iannone c’est peut-être l’écart de trop… Son contrôle antidopage positif connaîtra un tournant décisif le 7 janvier prochain avec l’analyse du deuxième échantillon. Mais peu de voix se font entendre pour espérer une issue positive pour Joe le Maniac qui pourrait donc tout perdre. Il s’attire même les sarcasmes de ses anciens collègues à l’instar d’un Alex Hofmann à présent commentateur télé qui s’attarde sur cette dernière frasque pour compatir sur le sort d’Aprilia…

Alex Hofmann est un ancien pilote qui a joué en MotoGP sur une Ducati Pramac et qui a aussi été un pilote Aprilia. Sur Motorsport-total, il donne son avis sur le cas Iannone pris dans le tourbillon d’une affaire de dopage. Le genre de fait où les sportifs incriminés s’en sont rarement sortis indemnes… Voilà son appréhension de la situation. Si vous vous attendez à de la compassion, passez votre chemin… « On sourit toujours un peu quand quelque chose arrive avec le “Maniac”. Il a eu quelques incidents dans sa carrière », commence l’Allemand.

« Vous avez toujours le sentiment qu’il est distrait et qu’il aime se montrer comme mannequin. Cette histoire de dopage est bien sûr décevante. Vous ne pouvez pas savoir avec lui s’il voulait améliorer son physique pour Instagram ou s’il s’agissait d’aller chercher de la performance comme pilote de moto », s’interroge Hofmann.

« C’est une personne qui est tellement concentrée sur l’utilisation des médias sociaux et qui a toujours des amis qui ont plus de followers sur Instagram… Cela montre où est sa priorité. Et c’est la différence avec un Marc Márquez et un Valentino Rossi qui ne sont pas comme ça » insiste l’ancien pilote MotoGP.

La démonstration s’achève douloureusement pour l’Italien : « il a tiré le meilleur parti de son talent. Il avait d’excellents contrats. Il était pilote d’usine chez Suzuki, il a remporté des courses Moto2 et a remporté une course MotoGP avec Ducati. Vous ne pouvez pas lui reprocher de ne pas être un bon pilote de course » fait remarquer Hofmann. « Mais il y a la question de ce qu’il veut encore faire de sa vie. Si Iannone est heureux d’être seulement sur Instagram, alors nous devons l’accepter, que cela nous plaise ou non. »

Il termine en ayant une pensée émue pour Aprilia : « c’est extrêmement malheureux pour Aprilia. Je pense qu’ils ont suffisamment eu des problèmes au cours des dernières années. Maintenant, voilà ce sujet du dopage en Italie avec un pilote italien. C’est difficile. Ils ne peuvent pas non plus l’utiliser. »

Aprilia présentera une toute nouvelle moto en 2020. On pense que le moteur V4 suivra l’exemple de Ducati et Honda avec un angle de cylindre de 90 degrés. Jusqu’ici, Aprilia a utilisé un moteur à 75 degrés. La première de la machine 2020 est prévue pour le test de Sepang. Iannone sera-t-il dessus ? Rien n’est moins certain…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini