Ces derniers temps, on a beaucoup parlé du cas KTM et de sa RC16 apparemment très particulière. Peu docile, elle demande à être cravachée par son pilote, ce qui ne convient non seulement pas à tous les styles de pilotage, mais réduit, aussi, les marges de progression. Puisque la limite est le quotidien sur cette machine. Cependant, chez Aprilia, ce n’est pas mieux. Du moins si l’on en croit l’expertise faite par Aleix Espargaró, qui donne des détails saisissants…

Si piloter une KTM peut parfois agacer jusqu’à se laisser aller à des propos qui pourraient déranger les hauts dirigeants de la marque, vivre le quotidien d’une saison de MotoGP avec une Aprilia n’est pas plus une sinécure. Avec des mentions qui pourraient tout autant donner de l’urticaire aux mêmes pontes.

Prenez la dernière sortie d’Aleix Espargaró au sujet de sa RS-GP ! Certes, il n’y a pas des expressions à l’emporte-pièce, mais son sentiment sur la machine est assez limpide… Ainsi, lorsqu’on lui demande ce qu’il aimerait changer, il répond : « le caractère du moteur, les composants électroniques et l’aérodynamique ». Soit à peu près tout…

Mais il y a mieux. Sur son handicap de traction, il développe : « c’est le compromis entre puissance et électronique, et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour gérer la situation, mais dès que je me suis incliné et que j’ai fait le plein d’essence, la moto a commencé à glisser » explique le pilote Aprilia.

Le frère d’un Pol qui roule sur la KTM ajoute même : « lorsque je conduis sans TC (Traction Control), je me sens un peu plus compétitif car la moto bouge un peu plus doucement, même avec les pertes d’adhérence, mais c’est très dangereux. Mais une fois que nous ajustons l’électronique, elle se comporte comme un cheval sauvage ».

Des précisions qui font froid dans le dos. En attendant des jours meilleurs, Aleix Espargaró rêve sur motorsport-total en regardant une autre moto… « Lors des qualifications, Dovizioso a l’air de rouler sur des rails. La traction et la stabilité qu’ils ont trouvées au cours des dernières années sont incroyables, nous sommes encore loin de cela, mais nous voulons y arriver ». C’est poli, mais les choses sont quand même dites…



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini