Le sujet ne s’est pas encore propagé en dehors du circuit de Losail au Qatar, et au vu de l’actualité mondiale bien sombre il n’est pas d’une importance primordiale, mais il est bien réel et suscite le fort mécontentement de plusieurs équipes Moto2 : le nouveau pneu avant tendre apporté par Dunlop au Qatar a connu des défaillances en course et éliminé plusieurs candidats à la victoire.

A l’image de Michelin en MotoGP, Dunlop ne profite pas de sa position de manufacturier unique en Moto2 pour figer le développement de ses pneumatiques. Ainsi, après avoir élargi les pneus arrière l’année dernière en passant du 195/75 ZR 17 au 200/75 ZR 17, la firme qui fabrique ses enveloppes à Montluçon a introduit cette saison un nouveau pneu avant.

Celui-ci, plus large passe de 120 (KR 106) à 125 (KR 109) et est en grande partie responsable des améliorations des records que nous avons connus durant les essais hivernaux.

C’est donc avec confiance que Dunlop a distribué ses MS2 Medium et MS3 Tendres au Qatar.

Au vu de la température nocturne qui avait chuté à 25°, la grande majorité des pilotes a choisi les MS3 tendres pour effectuer la course de 20 tours du Grand Prix, et ce, apparemment contre les recommandations de Dunlop qui préconisait le Medium. C’est en tout cas ce qu’on nous a déclaré du côté du manufacturier.

 

 

 

Hélas, si celle-ci s’est fort heureusement déroulée sans éclatement, plusieurs pilotes, et pas des moindres, rentraient dans leur box après avoir perdu toute chance de se battre pour la victoire et faisaient la soupe à la grimace en constatant que leur pneu avant avait perdu des morceaux entiers de gomme, suite à de gros problèmes de blistering, surtout du côté droit.

L’équipe la plus impactée est le Sky Racing Team VR46, où les deux pilotes, Luca Marini et Marco Bezzecchi, ont été touchés.

Luca Marini est ainsi passé de la tête de la course à la 12e position avant de s’accrocher dans le dernier tour, tandis que Marco Bezzecchi, de toute façon moins performant hier, passait de la 8e à la 13e place avant le drapeau à damier.

Chez Sky VR46, on était très remonté à l’issue du Grand Prix, avant de reprendre un ton un peu plus lisse propre aux communiqués de presse…

Pablo Nieto, team manager : « Une course dont la fin est difficile à accepter. Nous avons fait un excellent travail tout au long du week-end, Luca et Marco ont gardé le rythme des plus forts lors des essais libres et des qualifications et, aujourd’hui, Luca a imprimé son rythme. Soudain, à 6 tours de la ligne d’arrivée, ils ont tous les deux eu le même problème avec le pneu avant. Nous devons analyser les données et comprendre exactement ce qui s’est passé. »

Luca Marini : « Ce n’est pas la fin que je voulais : J’ai pris un excellent départ, je me suis senti très à l’aise et j’ai réussi à établir un bon rythme, mais j’ai soudain commencé à perdre confiance dans le pneu avant. J’ai été obligé d’abandonner de nombreuses positions, mais je ne pouvais pas faire autrement. Dommage pour l’accrochage du dernier tour, je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. Heureusement, après un contrôle au centre médical, je vais bien. »

 

 

 

Même problème pour Jorge Martin chez Red Bull KTM Ajo où le numéro 88 passait progressivement de la 2e à la 20e place. Évidemment, après la victoire de son coéquipier, on ne criait pas publiquement au loup dans le team finlandais, même si la victoire de Tatsuki Nagashima n’empêchait pas Aki Ajo d’être assez remonté : « Jorge a eu des problèmes avec le pneu avant. Nous devons maintenant analyser cela attentivement afin de pouvoir résoudre ces problèmes d’ici la prochaine course et Jorge pourra montrer son véritable potentiel. »

Jorge Martin dans son communiqué officiel : « C’était une course difficile. Au début, je me sentais bien et j’essayais d’être conservateur, en pensant à la partie finale de la course. Cependant, après la mi-course, j’ai eu beaucoup de problèmes à l’entrée des virages, alors je me suis concentré pour finir la course du mieux possible. »

Jorge Martin sur Twitter : « De P2 à P20… pas de mots ! Très content du début de la course, nous ne savons pas ce qui s’est passé à partir de la mi-course, nous allons nous battre plus fort ! »

 

 

Jorge Martin, Qatar Moto2 race 8 March 2020

 

Visiblement, Fabio di Giannantonio (Speed Up, +Ego Speed Up) a également été touché…

« Il n’y a rien à faire quand le pneu défaille. Déçu. Ce n’est pas la course que j’avais planifié. P13. »

 

 

Alors, un nouveau pneu avant, des recommandations constructeur non respectées, et il n’en fallait pas plus pour ce que cette première épreuve de l’année soit un peu chaotique.

Mais pourquoi, dans la même équipe et sur les mêmes machines dotées des mêmes pneus, Tetsuta Nagashima et Jorge Martin ont connu un destin très différent ? Ce sera là tout le travail à faire de retour en Europe, aussi bien pour les équipes concernées que pour Dunlop.

Les choses se mettent en place, mais certains en payent déjà le prix… Car le titre s’est joué pour 3 points l’année dernière !



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin, Luca Marini, Marco Bezzecchi

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo, SKY Racing Team VR46