Au vu des circonstances et au regard d’une actualité marquée par l’épidémie de coronavirus, c’est à un événement exceptionnel auquel on va assister ce dimanche à Losail : un Grand Prix moto ! C’est du Qatar que l’on va pourvoir se délecter de ce sport mécanique que les événements semblent s’acharner à vouloir nous priver. Alors, ne boudons pas notre plaisir avec ce Moto2 pour une fois clou d’un spectacle privé de son MotoGP.

Pour cette première joute de l’année, c’est un inédit Joe Roberts qui s’est qualifié en pole position pour la première fois de sa carrière en Grand Prix. Il est devenu le premier Américain en pole position en Grand Prix depuis que Ben Spies commandait la grille de départ en MotoGP à Indianapolis en 2010.

Voici un rappel des faits jusque-là connus au Qatar :

 

Moto2™ Losail Qatar

2019

2020

FP1

1’59.591 Marcel Schrötter

1’59.168 Tom Lüthi
FP2

1’58.635 Lorenzo Baldassarri

1’58.421 Joe Roberts
FP3

1’59.596 Jorge Martin

1’59.019 Arón Canet
Q1

1’59.154 Luca Marini

1’58.422 Marcel Schrötter
Q2

1’58.585 Marcel Schrötter

1’58.136 Joe Roberts
Warmup

1’59.195 Remy Gardner

1’59.565 Tetsuta Nagashima
Course

Baldassarri, Lüthi, Schrötter

Nagashima, Baldassarri, Bastianini
Record

1’58.635 Lorenzo Baldassarri 2019

1’58.136 Joe Roberts

 

La pole de Roberts est également la première dans la classe intermédiaire pour un Américain depuis Kenny Noyes au Grand Prix de France 2010, et il est donc aussi le deuxième pilote américain à se qualifier en pole en Moto2. Il aura pour objectif de devenir le premier pilote américain à gagner dans la catégorie intermédiaire depuis John Kocinski en Australie durant la saison 1990. Le dernier pilote américain à s’être qualifié en pole position lors de la première course de l’année dans la catégorie intermédiaire était également John Kocinski au Japon en 1990.

Luca Marini s’est qualifié en deuxième position, ce qui est son meilleur résultat en qualification depuis qu’il était en pole position en Japon l’année dernière, lorsqu’il a remporté sa dernière course en date. Il visera à devenir le quatrième coureur italien consécutif à remporter la course d’ouverture de la saison sur une Moto2, après Franco Morbidelli, Francesco Bagnaia et Lorenzo Baldassarri. Marini a terminé sixième au Qatar en 2017, ce qui est son meilleur résultat à ce jour sur la piste.

Enea Bastianini s’est qualifié en troisième position, ce qui constitue son premier départ en première ligne en Moto2. Il a terminé neuvième l’année dernière au Qatar et il était meilleur rookie.

Après être passé par la Q1, Jorge Navarro s’est qualifié en quatrième position en tant que meilleur pilote hors Kalex puisque sur une Speed Up. Sur sept de ses dix derniers départs en première ligne, il est monté sur le podium, mais il recherche toujours sa première victoire en Moto2. Il a terminé second de Nagashima au terme du warmup.

Bo Bendsneyder s’est qualifié en cinquième position, ce qui est sa meilleure qualification dans la discipline. C’est également le meilleur résultat pour une NTS dans la classe.

Remy Gardner partira en sixième position, ce qui est son meilleur résultat en qualification depuis qu’il était cinquième en Thaïlande l’année dernière. L’année dernière au Qatar, il a terminé quatrième, ce qui est son meilleur résultat à ce jour. Il vise à devenir le premier Australien à gagner en Moto2 depuis Anthony West à Assen en 2014.

Le vainqueur de l’année dernière au Qatar, Lorenzo Baldassarri, s’est qualifié en neuvième position après être passé par la Q1. C’est son meilleur résultat en qualification depuis sa troisième place en Thaïlande l’année dernière.

Enfin, Arón Canet, est le premier rookie sur la grille de départ en 16e position. Canet était en pole position en Moto3 l’année dernière à Losail et il avait terminé à la troisième place.

Il fait 22,7 degrés dans l’air et 27,1 degrés sur la piste. Les pilotes auront 20 tours pour en découdre et aller chercher la victoire alors que la nuit tombe peu à peu sur le tracé de Losail.

 

 

Les fauves sont lâchés et c’est Marini qui s’extirpe en tête du peloton au sortir du 1er virage devant Bastianini et Roberts. Martin et Navarro sont 4e et 5e.

 

 

Bastianini sur la Kalex prend les commandes rapidement mais dans la ligne droite, Marini reprend la tête des opérations. Roberts parvient à se maintenir au 3e rang. Martin poursuit son effort et dépasse Roberts sans difficulté, il est désormais 3e. Dans la foulée, il passe Bastianini, le voilà maintenant à la 2e position. Il a dans sa ligne de mire Marini qui devant déroule.

Fernández chute dans le virage 6.

 

 

Encore 17 tours, et devant Marini tient bon. Martin est dans sa roue, Roberts s’est débarrassé de Bastianini qui le suit en 4e position. Baldassarri, Vierge, Bezzecchi, Navarro, Gardner et Nagashima ferment la marche du top10.

Roberts montre les crocs et mord la Kalex de Martin, lui permettant de prendre le rang 2. Roberts se fait pressant derrière Marini. Le pilote Américain semble très à l’aise. Il est le plus rapide en course (1.59.334s contre 1.59.564s pour Marini)

A 14 tours du but, Roberts trop gourmand tente une embuscade sur l’Italien qui échoue. Marini réagit à cette attaque et pousse encore plus fort.

 

 

Canet parvient pour le moment à être dans le top10 avec sa 10e position. Chute de Kasma dans le virage 7.

A 10 tours avant le passage sous le drapeau à damiers, les positions sont les suivantes : Marini, Roberts, Martin, Bastianini, Baldassarri, Vierge, Bezzecchi, Navarro, Nagashima et Gardner. 

Devant Marini a imposé son rythme et a creusé l’écart sur ses poursuivants.

 

 

Il reste 8 tours et Martin semble à la peine, relégué subitement en 11e position, Baldassarri profite de l’aubaine ainsi que Bastianini. Ces deux-là ont déclenché les hostilités et sont au touche à touche pour le gain de la 3e place. Pour le moment c’est Baldassarri qui s’en tire le mieux en conservant cette 3e place. Roberts se maintient au 2e rang.

Baldassarri est au contact de Roberts alors que devant Marini semble avoir perdu de rythme. Ils reviennent sur l’Italien. Nagashima, 4e,  menace Baldassarri et tente une estocade mais Baldassarri lui répond en le touchant, l’Italien reprend son dû. Bastianini en profite pour récupérer la 4e position, Nagashima s’étant loupé.

Marini se loupe et laisse s’infiltrer Roberts et Baldassarri.

 

 

Le pilote Flexbox passe Roberts et prend la tête de la course à 4 tours du but. Bastianini prend également le meilleur sur l’Américain, il s’empare de la 2e position. Nagashima le passe à son tour et est maintenant 3e alors que Marini chute dans la classement au 9e rang.

Ils sont 5 à batailler pour le victoire: Nagashima s’empare du leadership devant Bastianini, Baldassarri, Roberts et Navarro. Il reste 2 tours à couvrir. Le Japonais s’est élancé de la 14e position sur la grille de départ. Son coéquipier, Martin est 20e.

 

 

Dernier tour et c’est Nagashima qui remporte la victoire devant Baldassarri, Bastianini, Roberts et Gardner. Marini chute dans le virage 16 alors qu’il se faisait dépasser par Dixon. Navarro, Schrötter, Canet, Vierge et Lüthi ferment la marche du top10.

 

 

Classement Grand Prix du Qatar Moto2 à Losail: 

 

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Tetsuta Nagashima

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2