C’était attendu et on n’y a pas échappé, nous voilà confinés. La France rejoint les pays qui se sont résolus à des mesures draconiennes sur les allés et venus de sa population pour endiguer la virulente propagation d’un coronavirus élevé au grade de pandémie. L’Italie vit sous le régime du confinement national depuis déjà une semaine. La Gaule, l’Italie, Coronavirus… Un trio qui s‘est déjà rencontré dans la bande-dessinée. Il y a trois ans, un désormais étonnant album de l’irréductible Gaulois réunissait ces protagonistes autour d’une compétition…

Les irréductibles Gaulois sont donc officiellement entrés en guerre contre l’indomptable coronavirus. Une formule martiale répétée lors d’un discours solennel suivi des modalités d’application du plan de bataille quelques heures plus tard. Et qui adopte la guerre de position puisque le grand principe est de rester chez soi.

Astérix a déjà combattu contre coronavirus du temps des Romains. Sur des routes de ce qui maintenant l’Italie, elle aussi confinée. L’histoire est datée de 2017, le trente-septième album de la série, intitulé  “Astérix et la Transitalique”. Et puisque l’on doit rester au chaud, l’occasion est unique de redécouvrir cet opus qui résonne différemment aujourd’hui. Surtout que l’on est privé de compétition. Or, là, la course de char nous amène aussi du côté de Monza… En attendant, on est preneur de la potion magique pour éradiquer ce fléau de Covid-19…