Johann Zarco aurait de quoi être déçu de son vendredi passé sur le tracé du Bugatti. Il quitte en effet la première scène de son Grand Prix de France à une modeste dix-septième place alors que son équipier Pol Espargaró a placé la même KTM au septième rang. Mais ce n’est pas le cas. Et voici pourquoi…

Alors que Pol Espargaró a connu une bonne première journée avec la septième place sur la KTM au Mans, Johann Zarco a dû se contenter de la dix-septième place. Certes, mais en FP1, il figurait dans le top 10. Le Français s’est inscrit à la 9e place en FP1, à 0,738 seconde de son compatriote Fabio Quartararo au guidon de la Petronas Yamaha. Le pilote d’usine Red Bull KTM s’est amélioré de 0,2 seconde dans l’après-midi, mais il lui a manqué 1,1 seconde à la fin sur le meilleur temps de Maverick Viñales. Sur son coéquipier espagnol Pol Espargaró, le tricolore de 28 ans a perdu 0,6 seconde.

Après la FP2, le double Champion du Monde de Moto2 a déclaré : « la course à domicile me donne une motivation supplémentaire, parfois de la pression, mais avec mon expérience, je me sens plutôt bien avec ça. Le matin, les choses se sont bien passées. Mais c’était difficile de pousser dès le début car, pour le moment, je n’obtiens pas beaucoup de retours de la part de la moto ».

« Dans l’après-midi, nous avons essayé plusieurs choses. Bien qu’il y ait eu une légère amélioration, à la fin, j’ai perdu des places et je ne suis pas dans le top 10. Dommage, car samedi pourrait être placé sous le signe du mauvais temps et pour le moment je ne suis pas en Q2 » a regretté le Français.

Il ajoute : « d’accord, comparé au test ici, nous sommes maintenant beaucoup plus rapides, c’est très positif. Je dois vraiment rester concentré autant que possible et juste essayer de faire du bon travail. Pour le moment, il n’y a rien de nouveau pour nous ici. Nous devons comprendre les mises à jour de Jerez et travailler avec elles. La distance avec la tête devient de plus en plus petite et c’est une bonne chose ».

Sur son travail avec Jean-Michel Bayle, il commente : « j’ai pour mission de développer ce projet qui n’est pas au meilleur niveau. Cela peut être stressant et susciter de nombreuses émotions car la performance n’est pas toujours juste. Les entretiens avec Jean-Michel m’ont montré qu’il pouvait m’aider ici ».

Grand Prix de France le Mans MotoGP J1 : chronos cumulés

1. Viñales, Yamaha, 1: 31,428 min
2. Márquez, Honda, + 0.190 sec
3. Quartararo, Yamaha, + 0.285
4. Lorenzo, Honda, +0.288
5. Dovizioso, Ducati, +0.308
6. Petrucci, Ducati, + 0 471
7. Pol Espargaró, KTM, + 0 495
8. Aleix Espargaró, Aprilia, + 0,704
9. Nakagami, Honda, + 0,775
10ème Miller, Ducati, + 0,810
11ème Morbidelli, Yamaha, + 0,811
12ème Crutchlow, Honda, + 0,842
13. Bagnaia, Ducati, + 0,857
14. Rossi, Yamaha, + 0,892
15. Mir, Suzuki, + 0,894
16. Rins, Suzuki, + 0,957
17. Zarco, KTM, + 1,146
18. Abraham, Ducati, + 1.571
19 Iannone, Aprilia, + 1 713
20. Oliveira, KTM, + 1.973
21. Rabat, Ducati, + 2.003
22. Syahrin, KTM, + 2.475

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP