En arrivant sur le COTA (Circuit Of The Americas) à Austin au Texas, les pilotes MotoGP ont évidemment tous en tête le règne sans la moindre tâche de Marc Márquez sur la piste américaine : devenu dès 2013 le plus jeune pilote à avoir décroché la pole position et également le plus jeune à remporter la victoire dans la catégorie reine, des records qui appartenaient précédemment à Freddie Spencer, le pilote espagnol a ensuite répété ces résultats lors des des cinq dernières éditions, en gagnant à chaque fois après s’être qualifié en pole position !

Dans ces conditions, et même si toute série a une fin, le suspense risque de se concentrer sur l’obtention de la 2e place, avec également une petite interrogation sur les travaux de rabotage effectué pour tenter d’éliminer les bosses d’un revêtement soumis à des poussées du sous-sol.

Les conditions météorologiques sont clémentes, avec 15° dans l’air et 20° au sol.

Voici les références disponibles, avec un record de la piste datant encore de l’ère Bridgestone:

MotoGP™

2018

2019

FP1

2’05.530 Marc Márquez (Voir ici)

2’05.311 Marc Márquez
FP2

2’04.599 Andrea Iannone (Voir ici)

FP3

2’04.608 Marc Márquez (Voir ici)

FP4

2’04.686 Marc Márquez (Voir ici)

Q1

2’05.169 Pol Espargaró (Voir ici)

Q2

2’03.658 Marc Márquez (Voir ici)

Warmup

2’04.988 Marc Márquez (Voir ici)

CourseMárquez, Viñales, Iannone (Voir ici)
Record

2’02.135 Marc Márquez 2015

A l’extinction des feux rouges, c’est Pol Espargaró qui s’élance le premier, suivi de Hafizh Syahrin et Johann Zarco : les oranges sont pressées ! (pardon!)

Question pneumatiques, on ne se pose guère de questions puisque la combinaison soft avant/médium arrière fait l’unanimité.

Après un tour, Cal Crutchlow et Tito Rabat rentrent dans leur box.

Dès le premier tour lancé, Marc Márquez est prompt à se mettre dans le rythme et se ménage un écart d’une seconde devant le duo Maverick Viñales/Valentino Rossi, en 2’09.369.

Au passage suivant, le pilote Honda descend en 2’06.983, soit 1,7 secondes devant Valentino Rossi et Johann Zarco.

Une boucle plus tard, Marc Márquez en 2’06.252 possède 2 secondes d’avance sur Pol Espargaró et Johann Zarco séparés seulement d’un millième.

https://twitter.com/MotoGP/status/1116719251182768129

Valentino Rossi réduit alors un peu l’écart avec l’intouchable Espagnol à 1,3 secondes, pendant que Cal Crutchlow réalise la meilleure vitesse de pointe en 347,7 km.

Sur sa lancée du Grand Prix d’Argentine, le Docteur semble particulièrement rapide à se mettre dans le rythme et se rapproche à 9 dixièmes du numéro 93 avant la fin d’un premier run qui présente la hiérarchie suivante : Marc Márquez, Valentino Rossi, Aleix Espargaró, Jack Miller, Álex Rins, Pol Espargaró, Andrea Dovizioso, Fabio Quartararo, Joan Mir et Karel Abraham.

Johann Zarco est alors 11e, Cal Crutchlow 12e, Andrea Iannone 13e, Jorge Lorenzo 15e, et Maverick Viñales 16e.

Pendant que tout le monde est arrêté, Cal Crutchlow se hisse à la 2e position, à 1/2 seconde du roi du circuit.

A la mi-séance, Andrea Dovizioso, qui était en 8e position, apparaît en panne sur le bord du circuit.

Pendant ce temps, Maverick Viñales et Johann Zarco progressent, se hissant respectivement aux 4e et 8e positions.

Le pilote Yamaha se fait ensuite une bonne chaleur au rapide virage 18 avant de s’emparer de la pole position en 2’06.023 mais Johann Zarco ne lâche rien et se positionne 5e, juste devant son coéquipier, avant que ce dernier réplique et prenne l’avantage pour 4 centièmes de seconde.

A moins d’un quart d’heure de la fin de séance, Marc Márquez reprend l’avantage en 2’05.311, soit un chrono plus rapide que celui de l’année dernière dans la même session.

Le pilote Honda possède alors 7 dixièmes d’avance sur Maverick Viñales et 8 sur Valentino Rossi.

Ça bouge sur la crête du virage 10…

A l’entame du rush final, Andrea Dovizioso récupère la 4e place alors que les 2 pilotes français, Johann Zarco et Fabio Quartararo, apparaissent aux 11e et 12e rangs.

À 4 minutes du drapeau à damier, Maverick Viñales met la pression sur Marc Márquez en s’en rapprochant à 78 millièmes.

Une minute plus tard, Fabio Quartararo améliore et se positionne 8e, tout comme un Jack Miller particulièrement incisif qui s’empare de la 3e place.

In extremis, Pol Espargaró impose sa KTM en 6e position.

Une nouvelle fois, Jack Miller emmène les Ducati et Fabio Quartararo les rookies…

Classement Grand Prix des Amériques MotoGP à Austin FP1 :

Crédit classement et photo : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team