Oublions les polémiques et revenons au sport : l’année dernière, les différentes séances d’essais du Grand Prix des Amériques avaient été dominées par Marc Márquez et Maverick Vinales.

Le premier avait remporté la course, avec une RC213V moins aboutie que celle de cette année, le second y avait chuté dès le 2e tour avec une M1 plus dominatrice qu’elle ne le fut ensuite, laissant ainsi un point d’interrogation sur son éventuelle possibilité à endiguer le record pour le moment perpétuel de Marc Márquez aux USA.

Pour rappel, la piste a été sérieusement abrasée depuis l’année dernière pour supprimer les bosses très présentes (tâches plus claires sur le revêtement). Un des éléments à prendre en compte pour comparer les chronos, l’autre étant les pneus Michelin, à priori beaucoup mieux adaptés cette année, par rapport à la solution de sauvegarde expédiée en urgence la saison passée après la débâcle argentine… Les temps au tour devraient donc être intéressants, malgré une piste visiblement toujours très sale.

Côté pilote, on sait Dani Pedrosa blessé, mais soucieux d’essayer de participer.

La pluie étant toujours attendue pour demain matin, cette première séance risque de s’avérer capitale pour bien préparer la FP2 qui pourrait sélectionner par avance les passagers directement Q2.

Ce matin, la météo est tout à fait clémente, avec un ciel partiellement dégagé et des températures de 18° dans l’air et 22° sur la piste.

Voici les références disponibles à l’entame de cet unique week-end américain :

Austin MotoGP™20172018
FP12’04.923 Maverick Vinales 2’05.530 Marc Marquez
FP22’04.061 Marc Marquez
FP32’03.979 Maverick Vinales
FP42’04.201 Marc Marquez
Qualification 12’04.438 Jack Miller
Qualification 22’02.741 Marc Marquez
Warm Up2’04.070 Marc Marquez
CourseMarquez, Rossi, Pedrosa
Record2’02.135 Marc Marquez 2015

A l’extinction des feux rouges, Marc Marquez s’élance le premier, Valentino Rossi le dernier. Tous les pilotes ont choisi un pneu avant tendre et un pneu arrière médium.

En dehors des trajectoires, les motos dégagent d’impressionnants nuages de poussière résiduelle dus à l’abrasion des bosses …

Après seulement un tour, Johann Zarco souffre d’un problème technique et doit ranger sa moto sur le bord du circuit avant de rentrer à son box prendre sa 2e moto. La caméra de Dorna a montré une fumée sortant de l’échappement de la de la M1 numéro 5.

Pendant ce temps, Marc Márquez prend comme attendu la tête des opérations avec un 2’08.759 devant Valentino Rossi, une seconde plus lent.

Au passage suivant, le pilote Honda descend en 2’07.049, deux secondes devant l’homme de Tavullia en 2’09.043.

Scott Redding, Jorge Lorenzo, Cal Crutchlow, Aleix Espargaro, Andrea Iannone et Maverick Vinales se chargent ensuite de réduire cet écart et, à la fin du premier run, le top 10 est constitué de la hiérarchie suivante : Marc Márquez, Scott Redding, Jorge Lorenzo, Cal Crutchlow, Aleix Espargaro, Andrea Iannone, Maverick Vinales, Álvaro Bautista, Valentino Rossi et Bradley Smith.

Hafizh Syahrin figure à la 12e place, Dani Pedrosa à la 17e et Johann Zarco à la dernière.

A la reprise, Maverick Vinales sort la grosse attaque et se hisse à la 2e place, réduisant l’avantage de Marc Márquez à 7/10, mais le pilote Honda remet un coup de collier et inscrit un 2’06.901, récupérant 2/10 au passage.

C’est ensuite au tour d’Alex Rins, puis de Valentino Rossi, de s’atteler à la tâche, le pilote Yamaha se portant à 1/2 seconde du numéro 93. Hélas tout cela n’était qu’illusion et, dans la foulée, Marc Márquez claque un temps de 2’06.128, reprenant un écart de 1,3 s.

Mais même si le pilote Honda réussi à creuser l’écart, on est encore loin des chronos de l’année dernière, et on voit de nombreux pilotes perdre l’avant avant de se récupérer…

A 12 minutes du drapeau à damier, Andrea Dovizioso s’empare de la 2e place à une seconde du leader, tandis que Johann Zarco se positionne 6e avec sa 2e moto, pendant que l’on a démonté la boîte de vitesses de la première (source Eurosport).

Maverick Vinales termine les hostilités (il ne fera pas de 3e run) en se positionnant à 7/10 du leadership avant que Marc Márquez ne reprenne un peu de large avec un 2’05.530.

Pour les ultimes minutes, quelques pilotes ont fait monter un pneu tendre à l’arrière, dont Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi, ce dernier en profitant pleinement en se plaçant à moins de 4/10 de Marc Márquez.

Marc Márquez devant Valentino Rossi, qui aurait pu rêver d’un meilleur scénario ?

Malgré les antidouleurs, Dani Pedrosa ne se classe que 21e. Courage Dani !
Nous tenons également à saluer la très belle 7e place de Takaaki Nakagami !

Crédit photo : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team